Bourses d'études métiers d'art

Bourses 2019-2020

Catherine Teixeira

La Fondation pour les Monuments Historiques, avec le soutien du Crédit Agricole Mécénat d’Ile-de-France Mécénat, attribue une bourse d’études à Catherine Teixeira pour son projet de restauration d’une ombrelle d’origine asiatique (collection particulière) et pour son étude technico-scientifique. 

Montant de la bourse d’études : 3 000 €.

Catherine Teixeira est élève en Master « Conservation- restauration du patrimoine », spécialité arts graphiques, à l’Ecole de Condé (Paris).

Mathilde Capelli

La Fondation pour les Monuments Historiques, avec le soutien du Crédit Agricole Mécénat d’Ile-de-France Mécénat, attribue une bourse d’études à Mathilde Capelli pour son projet de restauration de l’œuvre « Les petits cœurs de Notre-Dame de Mongré » (conservée à l’École de Notre-Dame de Mongré) et pour son étude technico-scientifique.

Montant de la bourse d’études : 4 000 €.

Mathilde Capelli est élève en Master « Conservation-restauration du patrimoine », spécialité arts graphiques, à l’Ecole de Condé (Paris).

Marie Grima

La Fondation pour les Monuments Historiques, avec le soutien du Crédit Agricole Mécénat d’Ile-de-France Mécénat, attribue une bourse d’études à Marie Grima pour son projet de restauration d’une boîte à musique mécanique Stella (conservée à la Bibliothèque nationale de France) et pour son étude technico-scientifique. 

Montant de la bourse d’études : 5 000 €.

Marie Grima est élève en Master « Restaurateur du Patrimoine », spécialité arts du feu – métal, à l’Institut National du Patrimoine (Paris).

Alexandre Beauné

La Fondation pour les Monuments Historiques, avec le soutien du Crédit Agricole Mécénat d’Ile-de-France Mécénat, attribue une bourse d’études à Alexandre Beauné pour son projet de restauration d’un cercueil thébain (conservé au musée Jacquemart André) et pour son étude technico-scientifique. 

Montant de la bourse d’études : 5 000 €.

Alexandre Beauné est élève en Master « Restaurateur du Patrimoine », spécialité sculpture, à l’Institut National du Patrimoine (Paris).

Bourses 2018-2019

Romain Perez

La Fondation pour les Monuments Historiques encourage Romain Perez pour son projet d’étude et de restauration portant sur le pH et la conductivité de l’eau sur les procédés chromogènes des photographies. 

Il bénéficie d’une bourse d’études « Crédit Agricole Île-de-France Mécénat », en partenariat avec la Fondation pour les Monuments Historiques, de 5 000€ pour l’année 2018-2019.

Romain Perez étudie en master 2 « conservation-restauration du patrimoine – spécialité photographies » à l’Institut National du Patrimoine.

Joséphine de Moegen

La Fondation pour les Monuments Historiques encourage Joséphine de Moegen pour son projet d’étude et de restauration d’une peinture sur écorce australienne aborigène.

Elle bénéficie d’une bourse d’études « Crédit Agricole Île-de-France Mécénat », en partenariat avec la Fondation pour les Monuments Historiques, de 2 500€ pour l’année 2018-2019.

Joséphine de Moegen  étudie en master 1 « conservation-restauration du patrimoine » à l’Ecole de Condé.

Audrey Bouchitté

La Fondation pour les Monuments Historiques encourage Audrey Bouchitté pour son projet d’étude sur l’efficacité d’une couche à base de silice pour la protection des vitrages et fenêtres de monuments historiques.

Elle bénéficie d’une bourse d’études « Crédit Agricole Île-de-France Mécénat », en partenariat avec la Fondation pour les Monuments Historiques, de 5 000€ pour l’année 2018-2019.

Audrey Bouchitté  étudie en master 2 « conservation-restauration du patrimoine » à l’Ecole de Condé.

Nadia Zine

La Fondation pour les Monuments Historiques encourage Nadia Zine pour son projet d’étude et de restauration du monument au Sergent Bobillot conservé place Paul Verlaine dans le 13ème arrondissement de Paris.

Elle bénéficie d’une bourse d’études « Crédit Agricole Île-de-France Mécénat », en partenariat avec la Fondation pour les Monuments Historiques, de 5 000€ pour l’année 2018-2019.

Nadia Zine étudie en master 2 « conservation- restauration du patrimoine » à l’Institut National du Patrimoine.