La porte de Champagne de Levroux, lauréate du Prix Dendrotech en 2020

L’année dernière, la Fondation Mérimée a remis le Prix Dendrotech à la commune de Levroux, située dans l’Indre, afin de dater les charpentes de la porte de Champagne, classée au titre des monuments historiques depuis 1944.Ce prix, consenti chaque année par Yannick Le Digol, gérant de la société Dendrotech, prend la forme d’un mécénat de compétences et permet d’offrir une expertise en dendrochronologie à un propriétaire de monument historique, privé ou public. L’étude de datation du bois, d’une valeur de 5 000 euros, contribue ainsi à parfaire la connaissance et l’histoire d’un édifice.

La charpente de la porte de Champagne de Levroux © Ville de Levroux

Situé à Levroux, à 20 km de Châteauroux, le monument est une porte fortifiée achevée en 1506, dernier vestige de l’architecture militaire de la ville. Ces fortifications, commanditées par Charles VII en 1436, avaient pour rôle de protéger les chanoines de Saint-Sylvain et les habitants de Levroux, terrorisés par les brigands et les routiers. La porte de Champagne, classée au titre des monuments historiques depuis 1944, se compose d’une baie en plein cintre et de deux tours cylindriques percées d’étroites meurtrières.

Le 12 janvier 2021, la société Dendrotech a effectué le prélèvement de vingt-quatre échantillons de bois provenant des charpentes de la porte de Champagne de Levroux
© Ville de Levroux.

La société Dendrotech, intervenue à Levroux le 12 janvier 2021, a prélevé vingt-quatre échantillons de bois provenant des charpentes, dont dix-neuf ont pu être datés. Les résultats obtenus révèlent que les chênes des charpentes de la courtine et des tours Est et Ouest ont été abattus durant l’automne-hiver 1611/12. Ils ont probablement été posés l’année suivante, en 1612, soit près de 200 ans après la construction de l’édifice.

Face à l’état sanitaire préoccupant de l’édifice, le Maire de Levroux et ses habitants, qui ont particulièrement à cœur de sauvegarder cet important vestige, sont très impliqués depuis 2018 pour que la porte soit enfin restaurée. Le programme de travaux comprend une intervention sur les maçonneries intérieure et extérieure de l’édifice ainsi que sur la couverture. Après ces travaux, il est prévu qu’un escalier soit aménagé pour permettre aux visiteurs d’accéder aux parties hautes de la tour et un théâtre de verdure sera également aménagé à proximité de la porte de Champagne. Le monument aura à terme vocation à accueillir les événements culturels de la commune.

L’étude en dendrochronologie révèle que les charpentes de la courtine et des tours Est et Ouest ont probablement été mises en œuvre dans l’année 1612 © Ville de Levroux.
En mars dernier, Yannick Le Digol (à droite sur la photographie), gérant de la société Dendrotech, était à Levroux pour la restitution des résultats de l’étude © Ville de Levroux.